CELI et REER : le guide complet

REER CELI
Share this on social media​

CELI ou REER? Si cette question vous laisse un peu perplexe, et que vous ne connaissez pas les différences entre ces placements, cet article par Québec vie est fait pour vous. Nous allons vous expliquer tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sujet des CELI, le REER, deux produits financiers du Canada.

De quoi parlons-nous exactement? Remplacent-ils d’autres produits financiers? Non, pensez plutôt en termes de complémentarité avec un contrat de rente, une assurance vie, ou encore des fonds investis dans une société. Les CELI et REER sont des produits d’épargne à l’abri de l’impôt du gouvernement Canadien, qui vous offrent un revenu de placement pour vous aider dans votre objectif de planification financière. Voyons en détail ce que sont donc les CELI et le REER.

CELI et du REER : définition

Régime enregistré d’épargne retraite REER

Un régime enregistré d’épargne retraite (ou REER en abrégé) est un compte d’épargne conçu pour vous aider à mettre un maximum de votre argent de côté en vue de la retraite pour vous assurer des revenus. Votre argent cotisé à un REER est déductible d’impôt et les intérêts ou les rendements qu’il génère ne sont pas imposés – vous n’êtes imposé que lorsqu’il est temps de retirer de votre argent du régime REER car ils sont considérés alors comme des revenus. Si l’un de vos objectifs est d’être à l’aise financièrement pour votre retraite avec ce compte épargne retraite est le régime que vous devez absolument avoir.

Compte d’épargne libre d’impôt CELI

Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) est un régime enregistré auprès de l’Agence du revenu Canada. Ouvrir un CELI est excellent pour épargner en vue d’atteindre votre objectif à court, moyen ou long terme. Bien que cet argent que vous déposez dans votre CELI ne soit pas déductible d’impôt, vos cotisations dans le régime fructifient à l’abri de l’impôt, ce qui signifie que les intérêts ou les rendements obtenus ne sont pas imposés, même lorsqu’ils sont retirés.

 

Les différences entre le REER et le CELI

La première erreur est de penser que vous devez choisir entre l’un ou l’autre produit pour vos cotisations. Le REER et le CELI peuvent tous deux avoir leur place dans vos stratégies d’indépendance financière et pour préparer votre retraite. Mais il y a tout de même quelques différences fondamentales entre le reer et le celi:

Vos droits de cotisation annuelle

REER

Vos droits de cotisation à un REER pour l’année en cours correspondent soit à 18 % de votre revenu gagné de l’année précédente, soit au plafond de cotisation de l’année d’imposition. Le plafond de cotisation à un REER pour 2021 est de 27 830 $, plus les droits de cotisation inutilisés reportés des années précédentes. Les cotisations peuvent être versées jusqu’au 31 décembre de l’année où vous atteignez 71 ans.

CELI

Le plafond de cotisation pour 2021 est de 6 000 $, plus les droits de cotisation inutilisés des années précédentes. Cela comprend également tout montant que vous avez retiré au cours de l’année civile précédente. Vous devez avoir 18 ans (19 ans dans certaines provinces) pour ouvrir un CELI. En dehors de cela, il n’y a aucune restriction d’âge pour les cotisations.

Régime de retraite de l’entreprise ou régime de participation différée aux bénéfices (RPDB)

REER

Le montant que vous pouvez cotiser à votre REER sera réduit de la valeur totale de tout montant de pension gagnée pour l’année.

CELI

Sans objet.

 

Plafond de cotisation

REER

Le plafond de cotisation pour 2021 est de 27 830 $ ou 18 % de votre revenu gagné l’année précédente, plus les droits de cotisation inutilisés reportés des années précédentes. Les cotisations peuvent être versées jusqu’au 31 décembre de l’année de votre 71e anniversaire au maximum. De nombreux facteurs peuvent influer sur vos droits de cotisations à un REER. Vous pouvez trouver vos droits de cotisation disponibles sur votre plus récent avis de cotisation.

CELI

Le plafond de cotisation pour 2021 est de 6 000 $, plus les droits de cotisation inutilisés des années précédentes. Cela comprend également tout montant que vous avez retiré au cours de l’année civile précédente. Vous devez avoir 18 ans (19 ans dans certaines provinces) pour ouvrir un CELI. Il n’y a pas d’âge maximum pour cotiser. Les retraits et la modification du plafond de cotisation au CELI peuvent avoir une incidence sur vos droits de cotisation. Vous pouvez trouver vos droits de cotisation disponibles sur votre plus récent avis de cotisation ou en communiquant avec l’Agence du Revenu du Canada.

cotisation à un celi société

Date limite de cotisations

REER

Les cotisations de l’année fiscale précédente peuvent être versées jusqu’à 60 jours avant le début de la nouvelle année civile. La date limite de cotisation pour votre année est toujours le 1er mars de l’année suivante. Les cotisations versées après la date limite peuvent être déduites de votre revenu l’année suivante de votre imposition.

CELI

Aucune. Les cotisations à un CELI ne sont pas déductibles d’impôt. Les nouveaux droits de cotisation maximums (ainsi que les droits créés par les retraits de l’année précédente) commencent le 1er janvier et suivent l’année civile. Ce qui veut dire que vous pouvez faire votre cotisation à un CELI pour valoriser un maximum le montant de vos revenus pour votre retraite.

 

Dépassement du plafond de cotisation à votre régime

REER

Bien qu’il ne soit pas recommandé de cotiser en trop à votre REER, il existe une allocation à vie de 2 000 $ pour les cotisations en trop.

CELI

Que se passe-t-il si vous faites un dépassement de cotisation à un CELI? Toute cotisation excédentaire versée à votre CELI entraînera une pénalité jusqu’à ce qu’elle soit supprimée ou que des droits de cotisation supplémentaires soient disponibles. Les frais sont de 1 % par mois du montant de la cotisation excédentaire (par exemple, si vous avez versé 1 000 $ de cotisations excédentaires, vous devrez payer une pénalité de 10 $ par mois pour avoir dépassé ce plafond de cotisation).

 

Transferts

REER

Les transferts entre institutions financières ou les modifications internes de vos placements dans votre régime REER ne sont pas considérés comme des retraits et ne sont donc pas assujettis à l’impôt.

CELI

Les transferts entre institutions financières ou les modifications apportées à vos placements dans votre régime CELI ne sont pas considérés comme des retraits et ne sont pas pris en compte dans vos droits de cotisation au CELI.

 

Montants reportés

REER

Vous pouvez reporter tous les droits de cotisations inutilisés. Vos droits de cotisations REER disponibles sont indiqués sur votre avis de cotisation.

CELI

Vous pouvez reporter les droits de cotisation à un CELI inutilisés des années précédentes. Les retraits que vous avez effectués seront ajoutés à vos droits de cotisation à un CELI au début de l’année suivante. Vos droits de cotisation disponibles au CELI sont indiqués sur votre avis de cotisation.

REER CELi déclaration impôts

Faire des retraits

REER

À l’exception de certains types de placements à terme, vous pouvez retirer des fonds de votre REER en tout temps. Toutefois, vous recevrez un feuillet d’impôt et vous devrez déclarer tout retrait effectué comme revenu dans votre déclaration de revenus. L’argent retiré d’un REER est soumis à une retenue d’impôt de 10 à 30 % selon le montant retiré. Les seules exceptions sont le Régime d’accession à la propriété et le Régime d’encouragement à l‘éducation permanente, qui ne sont pas assujettis à la retenue d’impôt. N’oubliez pas que des montants maximums peuvent être retirés et que toute somme retirée dans le cadre de ces programmes devra être remboursée sur une période de 10 à 15 ans, selon le programme.

CELI

En dehors de certains types d’investissements à terme fixe, vous pouvez retirer de votre CELI à tout moment, sans conséquences fiscales. Les montants retirés ne peuvent pas être cotisés à nouveau à votre CELI avant l’année suivante.

 

Remplacement des retraits

REER

Une fois que vous avez effectué un retrait de votre régime REER, vous ne pourrez jamais cotiser à nouveau ce montant (sauf pour les deux exceptions mentionnées ci-dessus). Dans la plupart des cas, il n’est pas recommandé de retirer votre argent de votre REER avant votre retraite.

Si vous envisagez de faire un retrait anticipé parce que vous avez besoin de fonds, veuillez prendre des renseignements auprès de votre conseiller financier, qui pourra vous aider à décider si un retrait sur votre régime REER est judicieux pour vous.

Parfois il suffit peut-être par exemple de demander à votre banquier l’augmentation de votre limite d’une de vos cartes de crédit. Réfléchissez en termes de stratégies sur le long terme.

 

CELI

Contrairement au REER, les montants retirés de votre CELI seront rajoutés à vos droits de cotisation à un CELI au début de l’année civile suivante. Si vous disposez de droits de cotisation autres que ceux que vous avez retirés, vous pouvez continuer à cotiser à un CELI l’année même où vous effectuez un retrait sur votre compte d’épargne libre d’impôt.

REER Conjoint de fait

Focus sur le REER Conjoint de fait

Au Canada, les personnes en couple peuvent ouvrir et cotiser à un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) personnel ou à un REER de conjoint de fait, ou aux deux. Le REER de conjoint est généralement le plus avantageux financièrement pour les couples dont le montant du revenu est très différent. Si l’un des conjoints gagne peu ou pas de revenu, de sorte que cotiser à son propre REER n’offre aucun avantage fiscal, le conjoint au revenu le plus élevé peut verser des cotisations à impôt différé à l’épargne retraite de son partenaire au revenu le plus faible par le biais d’un REER de conjoint.

Le conjoint cotisant est limité par ses propres droits de cotisation à un REER, et les déductions fiscales sont demandées dans la déclaration de revenus de ce conjoint. Le conjoint cotisant peut également épargner dans son propre REER individuel.

Le propriétaire du compte prend les décisions d’investissement, et le compte est à son nom. Il est important de noter que dans certaines provinces, les particuliers conservent les actifs à leur nom lors de la rupture avec votre conjoint de fait. Cela s’explique par le fait que les conjoints de fait sont traités comme des couples mariés dans certaines provinces, alors que dans d’autres provinces, comme l’Ontario, l’approche est plutôt du type ” ce qui est à toi est à toi et ce qui est à moi est à moi “, et le nom auquel un actif est détenu est généralement plus important pour les conjoints de fait que pour les époux légalement mariés.

 

Nous espérons que cet article avec ces renseignements vous sera bien utile pour vos finances personnelles et vous aider à préparer votre retraite. Vous trouverez un autre article sur notre site Québec vie pour vous donner des renseignements sur comment organiser votre retraite. Utilisez les CELI et REER au maximum pour construire de la richesse pour votre retraite. Vous trouverez des calculatrices en ligne sur ce site web pour vous aider calculer vos options et prendre de meilleures décisions pour votre REER et votre CELI.

En attendant, si vous souhaitez connaître d’autres options et obtenir des renseignements sur un autre régime libre de tout impôt pour aider votre conjoint de fait ou votre famille, demandez une soumission pour une assurance vie!

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Like this article? You might also like these...

régime de pensions du canada
Conseils Finances

Régime de Pensions du Canada : notre guide complet

Vous avez du croiser le terme de cotisations au RPC depuis quelques temps déjà si vous vous …

Read more
REER CELI
Conseils Finances

CELI et REER : le guide complet

CELI ou REER? Si cette question vous laisse un peu perplexe, et que vous ne connaissez pas …

Read more
homme au téléphone discutant investissements
Conseils Finances

Comment devenir riche en étant encore jeune?

La presse aime parler des personnes qui deviennent riches jeunes : Mark Zuckerberg, Kendall Jenner, ou encore des …

Read more