Comment prévenir le cancer : 7 conseils

femme cuisinant aliments anti cancer
Share this on social media

Octobre est le mois de la sensibilisation au cancer du sein : voici un article sur comment prévenir le cancer en 7 conseils.

D’après les études récentes, un Canadien sur deux développera un cancer, et un Canadien sur quatre en décèdera. Avec l’augmentation des maladies auto immunes et le vieillissement de la population Canadienne, les chercheurs prévoient une hausse considérable des problèmes de santé et du nombre de cancers. Cependant, il est possible de réduire les risques de cancer en améliorant son style de vie. Les recherches ont prouvé aussi que la moitié des cas de cancer pourraient être évitées grâce aux connaissances dont nous disposons de nos jours sur l’alimentation, et le fonctionnement biochimique du corps.

Alors le cancer : comment l’éviter ? Chaque jour, vous faites des choix qui affectent votre santé. La question est comment faire des choix plus judicieux pour aider votre corps à rester en bonne santé et éviter le cancer. Des choix concernant votre alimentation, des choix concernant activité physique. Suivez nos sept étapes pour réduire votre risque de cancer. Le conseil numéro 6 va vous surprendre. Mais si c’est possible ! Et si vous connaissez quelqu’un qui a eu un cancer dans sa famille, partagez-lui cet article, ça pourra l’aider !

1. Pour éviter le cancer, arrêtez la cigarette.

Savez-vous qu’environ 90% des cancers du poumon sont liés au tabagisme ? Voici les autres cancers provoqués par la cigarette :

  • Cancer du poumon
  • Cancer du colon
  • Cancer du sein
  • Cancer de la gorge
  • Cancer du col de l’utérus
  • Cancer de la vessie
  • Cancer de la bouche
  • Cancer de l’œsophage

En plus de ces cancers, le tabagisme provoque des problèmes de vision et des fractures des os.

Arrêter de fumer, c’est aussi protéger vos proches puisque les non-fumeurs sont exposés aux fumées du tabac. Cette fumée contenant plus de 4 000 composés chimiques provoque aussi des cancers du poumons et des affections respiratoires pour nous et ceux qui nous entourent.

Fumer augmente le nombre de récepteurs de la nicotine dans votre cerveau. Lorsque vous arrêtez de fumer, ces récepteurs veulent toujours de la nicotine, et quand ils ne l’obtiennent pas, ils commencent à s’ajuster. C’est ce processus d’ajustement, de remise à niveau de la biochimie du cerveau qui provoque les envies et les rechutes.

Il faut au moins 3 mois pour que la biochimie de votre cerveau revienne à la normale après avoir arrêté de fumer.

Faites-vous aider par un thérapeute si besoin : l’hypnothérapie est très efficace sur certaines personnes et cette technique vous aidera à trouver la raison émotionnelle ou mentale de votre tabagisme.

Et enfin, bonus, arrêter la cigarette fera baisser vos primes d’assurance vie !

2. Protégez votre peau pour éviter le cancer du derme

L’exposition répétée au soleil endommage votre peau. Or, le cancer de la peau est le plus répandu. La peau est l’organe le plus étendu, et nous l’oublions souvent, mais elle est fragile et sensible aux rayons ultraviolets du soleil. Comment éviter le cancer de la peau ?

  • N’utilisez jamais d’appareils de bronzage.
  • Appliquez une crème solaire indice 30 au minimum, et si besoin toute l’année.
  • Évitez l’exposition au soleil entre 11 et 15h.
  • Attention à l’effet réfléchisseur du soleil : eau, verre ou même bitume… certaines matières n’ont pas l’air mais renvoient quand même les rayons du soleil !
  • Portez des vêtements à manches longues lorsque l’indice UV de votre région est supérieur à 3.
  • Hydratez-vous fréquemment et dès le matin avec de l’eau.
  • Si vous attrapez un coup de soleil, mettez-vous de l’aloe vera ou une autre solution réparatrice pour aider votre peau. L’aloe vera aurait le super pouvoir d’inhiber les réactions inflammatoires, d’après une étude de l’université d’Arak des sciences médicales parue en juin 2013.

 

3. Comment prévenir le cancer par l’alimentation

L’alimentation avec l’oxygène sont les matières premières dont une cellule a besoin pour fonctionner. Pour réduire les risques de cancer, faites attention à ce que vous ingérez. L’alimentation peut aider à prévenir le cancer, mais aussi d’après de multiples études réalisées par le Dr. Lewis Cantley au Centre de Cancer Edward Meyer au Weill Cornell Medicine, à réduire les tumeurs. Le Dr. Lewis Cantley déclare: “Alors que nous en apprenons de plus en plus sur le métabolisme du cancer, nous comprenons que les cancers individuels sont dépendants de choses particulières. Dans de nombreux cancers, c’est l’insuline – et le sucre.”

Donc diminuez le sucre pour affamer les tumeurs potentiellement présentes dans votre corps et prévenir la formation de cellules cancéreuses. Les cellules n’auront pas d’autre choix que de se nourrir de graisse et de protéines à la place.

Pour soutenir votre corps et prévenir les risques de cancer, choisissez de manger des fruits, des légumes frais, des haricots et des grains entiers. Limitez les aliments transformés comme les plats préparés, ou certaines viandes.

Voici quatre aliments à adopter dès maintenant dans votre menu de la semaine pour réduire les risques de développer un cancer.

L’ananas : un agent anti cancéreux a été découvert en 2016 dans les molécules du fruit ananas par des chercheurs de l’institut de recherche médicale du Queensland en Australie. Il s’agit de la molécule de bromélaïne.

Le brocoli : des chercheurs de l’Université de Médecine d’Harvard ont identifié en 2019 un composé qui permettrait de prévenir certains cancers, voire de servir de traitement en bloquant la croissance des cellules cancéreuses. On retrouve ce composé dans les brocolis, les choux de Bruxelles, la roquette, le chou, le chou frisé et le chou-fleur.

L’ail : l’allicine est un ingrédient présent dans l’ail qui est libérée quand la gousse est hachée ou écrasée. L’allicine a un effet anti-inflammatoire et antioxydant, et aurait un effet anti tumoral pour le cancer du poumon, le cancer du côlon et de l’intestin. Un article paru dans la revue en ligne Cancer Prevention Research en janvier 2015, préconise de manger 5g d’ail par jour pour prévenir le cancer, et d’éviter les aliments comme l’alcool, le sucre, les viandes rouges, le sel, et les graisses.

L’aloe vera : cette plante est largement étudiée pour ses nombreux bienfaits. Excellente pour votre peau, l’aloe vera inhibe les réactions inflammatoires, et notamment l’effet cancérigène du benzopyrene. Cette substance chimique est issue de la fumée de cigarette et de la pollution et provoque la formation de tumeurs dans les voies respiratoires mais aussi dans le tube digestif.

Mais si vous faites attention à votre alimentation, prenez le temps d’étudier aussi la notice de certains médicaments.

4. Attention aux médicaments

Antibiotiques, médicaments photosensibilisants peuvent vous réserver de mauvaises surprises en cas d’abus. Prenez le temps d’en discuter avec votre médecin.

a. Les antibiotiques

L’effet négatif des antibiotiques sur la flore intestinale a été prouvé il y a longtemps : ces médicaments détruisent le nombre et la diversité des bactéries et réduisent donc la résistance aux infections. Une étude parue en 2017 Gut, une revue médicale spécialisée dépendant du British Medical Journal (BMJ), a prouvé que les personnes consommant des antibiotiques régulièrement entre 20 et 60 ans développaient des lésions de la paroi intestinale et des polypes pouvant évoluer en cancer.

Alors pour prévenir le risque de cancer votre système digestif prenez soin de votre microbiote.

b. Les médicaments photosensibilisant

Mettre de la crème solaire pour protéger votre peau d’un cancer de la peau c’est bien, mais parfois, le problème ne vient pas du soleil en lui-même.

Certains médicaments possèdent une molécule qui réagissent aux rayons UV. Or, le médicament circule dans votre sang sous votre peau dans tout votre organisme. Les dommages infliges aux cellules de la peau peuvent être les même qu’un coup de soleil : sensation de brûlure, douleur, la peau devient rouge et chaude.

Les médicaments photo sensibilisants peuvent être :

  • Les médicaments anti-allergiques
  • Les médicaments anticancéreux
  • Les médicaments utilisés en cardiologie
  • Les médicaments utilisés en neuropsychiatrie 
  • Les médicaments utilisés en dermatologie 

Alors pensez à en parler à votre médecin et à bien lire les notices !

5. Comment prévenir le cancer? Faites du sport!

En 2019 une étude internationale a prouvé que l’exercice physique est associé à un risque plus faible de développer un cancer. L’activité physique permet de :

  • Réguler la production de certaines hormones et de facteurs de croissance comme l’insuline, la leptine et l’adiponectine qui jouent un rôle dans la croissance tumorale,
  • L’activité physique permet de stimuler le système immunitaire, votre meilleur allié pour aider votre corps à éliminer les cellules cancéreuses,
  • Elle stimule le transit intestinal, et réduit le temps passe dans le système digestif et ses muqueuses par les agents cancérigènes que nous ingérons dans notre alimentation

L’inactivité induit des problèmes de circulation sanguine, une mauvaise oxygénation du corps, un risque de surpoids. Donc pour prévenir les risques de cancer, faites de l’exercice physique, pour stimuler les défenses naturelles de votre corps. L’exercice physique s’entend comme une pratique provoquant une augmentation marquée de la dépense d’énergie, et peut être :

  • De la marche à pied,
  • Du jardinage,
  • Le ménage,
  • Ou tout autre activité sportive !

Les chercheurs de cette étude préconisent une durée de trente minutes par jour au minimum pour une efficacité prouvée pour réduire les risques de développer un cancer. Alors saisissez dès maintenant votre panier de course, votre balai ou vos baskets !

6. Impactez positivement votre patrimoine génétique

Certains cancers réapparaissent de génération en génération. « Ha c’est génétique » sonne très souvent comme une fatalité. Comme si on ne pouvait rien y changer. Or, une étude scientifique parue en 2011 a démontré qu’il était possible que les gènes s’adaptent pour protéger l’organisme du cancer.

La nutrition tout d’abord peut modifier les mécanismes épigénétiques grâce a un régime riche en fruits et en légumes. Les antioxydants contenus naturellement dans ces aliments sont une protection contre le cancer très puissante. Si au contraire, vous ne mangez pas suffisamment de fruits et légumes, votre adn subit une altération qui va aller croissante avec l’âge.

Votre santé mentale est le second facteur d’altération que vous pouvez maîtriser. Le stress raccourcit les télomères, qui sont les capuchons protecteurs aux extrémités des chromosomes. Cette longueur des télomères conditionne la longévité de l’organisme et sa bonne santé. Quand le télomère est trop diminué la cellule meurt et devient pro-inflammatoire. Or, le stress et la dépression peuvent contribuer à réduire la longueur de ces télomères.

D’autres activités peuvent vous aider à réduire les risques de cancer. En 2017, une étude scientifique parue dans le Journal Frontiers in Immunology, a démontré que les activités de bien être (Yoga, Tai Chi, méditation, Qi Gong etc) peuvent littéralement supprimer l’expression des gènes et des voies génétiques qui favorisent l’inflammation, le métabolisme et le vieillissement des cellules.

« Ces activités laissent ce que nous appelons une signature moléculaire dans nos cellules, qui inverse l’effet que le stress ou l’anxiété auraient sur le corps en modifiant la façon dont nos gènes sont exprimés. En termes simples, [les interventions corps-esprit] amènent le cerveau à diriger nos processus ADN sur une voie qui améliore notre bien-être. » explique l’une des auteurs de cette étude, Ivana Buric.

La méditation notamment, a des effets salutaires sur la longueur des télomères car elle réduit le stress et augmente la production des hormones de bien être, favorisant le maintien des télomères.

Donc choisissez dès maintenant un mode de vie sain chaque jour, pour aider votre patrimoine génétique à rester en bonne santé et diminuer les risques de cancer.

7. Gardez votre système immunitaire fort pour vaincre le cancer

Votre système immunitaire est l’un des principaux mécanismes de défense contre le cancer car il reconnait les cellules cancéreuses et les détruit. Cependant, il arrive que certaines cellules échappent, et se propagent créant des grosseurs tumorales.

a. Votre système immunitaire est le super héros de votre santé.

Et comme tout super héros, il arrive qu’il ait des faiblesses et qu’il ait besoin d’aides. Vous pouvez aider votre système immunitaire en le renforçant grâce à certains aliments :

  • L’ail
  • L’échinacée
  • Le ginseng
  • La spiruline
  • Le zinc
  • La vitamine C
  • Les oligo-éléments
  • Les oméga-3

b. Votre ventre au cœur du système immunitaire

Votre microbiote est intimement lié à votre cerveau mais aussi à votre système immunitaire. 70% des cellules immunitaires sont situées dans l’intestin. Donc prenez soin de votre alimentation pour soigner le quartier général de votre système immunitaire. Vous pouvez aussi de temps en temps, faire une cure de probiotiques. Voici les aliments qui vont vous aider à recréer votre flore intestinale et renforcer vos cellules immunitaires :

  • Yaourts et laits fermentés : lait ribot
  • Kéfir, Kombucha
  • Dérivés du soja : shoyu, tamari, miso, tempeh, natty…
  • La choucroute crue
  • Les olives, cornichons
  • Les bières non pasteurisées
  • Les fromages persillés (bleu, roquefort, fourme…) et les fromages avec une croûte (camembert, brie, Sainte Maure…)
  • Levure de bière
  • Le pain au levain

 

Alors, c’est décidé ? Vous choisissez de prendre soin de vous des maintenant ? Nous croyons qu’il est possible d’anticiper et de prendre les rênes de son destin chez Quebec Vie. Nous pensons que prendre soin de vous est essentiel pour maintenir votre santé, mais nous pensons également que la protection de l’avenir de vos proches est vitale.

Chez Quebec Vie Nous avons choisi de nous spécialiser en assurance vie. C’est véritablement le système immunitaire de vos finances car ce plan de protection pare à toutes les éventualités : frais médicaux non couverts, dettes, frais funéraires etc

Nous serons heureux de vous aider en vous proposant des plans de protection adaptés à votre situation pour vous aider à atteindre une sécurité financière complète. Pour être contacté par un conseiller, nous vous invitons à remplir notre court formulaire de soumission gratuite.

 

Écrit par Diane Taes

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Like this article? You might also like these...

santé aînés après 50 ans
Conseils Santé

Comment rester en bonne santé après 50 ans? 

Près d’un Canadien sur six (5,8 millions) est âgé de 65 ans ou plus, et ce groupe …

Read more
homme coupant cigarettes
Conseils Santé

Payer moins cher son assurance vie : comment arrêter de fumer

Lorsqu’il s’agit de tabagisme et d’assurance-vie, les deux ne font pas bon ménage. Comme n’importe quel fumeur …

Read more
Conseils Santé

Comment éviter la dépression pendant la retraite?

Comment éviter la dépression pendant la retraite? Selon l’Organisation mondiale de la santé, plus de 20 % …

Read more